Particularités d’une clé brevetée

Particularités d’une clé brevetée

En matière de sécurité, les critères relatifs à la résistance de la porte et à celle de la serrure (serrures multipoints, serrures A2P) sont essentiels. Mais, sont-ils pour autant suffisants ? À défaut d’une effraction, les individus mal intentionnés peuvent se servir de copies de vos clés pour pénétrer votre habitation. Quelle protection est-il possible de leur opposer sur ce chapitre ? Avez-vous déjà entendu parler des clés brevetées ? Quelles sont les particularités ? Découvrez-les ici dans cet article rédigé par notre Artisan Serrurier professionnel.

La clé brevetée : qu’est-ce que c’est ?

Une clé brevetée n’est rien d’autre qu’une clé qui jouit d’une protection juridique. En d’autres termes, sa reproduction est rigoureusement interditetant qu’elle n’est pas réalisée par son fabricant lui-même. En outre, à chaque fois qu’une demande de copie est faite, elle fait l’objet de procédures de vérification de propriété des plus strictes. Ainsi, si vous possédez une clé brevetée et que vous vous trouvez dans l’obligation de la confier à quelqu’un (par exemple pour exécuter des travaux, récupérer un objet, entretenir votre maison ou la garder, etc.), vous possédez l’assurance que votre clé ne pourra être reproduite. D’un autre côté, si vous êtes propriétaire et que vous louez des logements possédant ce type de clé, vous pouvez être tranquille quant à la sécurité desdits logements : l’accès y sera limité et les copies ne pourront pas être réalisées.

Le certificat de propriété de la clé brevetée

Pour commencer, les clés brevetées sont elles-mêmes le résultat d’une technologie assez avancée. Ce fait en lui seul rend déjà leur reproduction compliquée. D’un autre côté, elles sont accompagnées de certificats de propriété en vertu desquels leur reproduction par quiconque d’autre que leur fabricant est interdite. Ledit certificat est de nature personnelle. Il possède dans la plupart des cas l’apparence d’une carte où l’on retrouve les informations suivantes :

  • Le type de clé ;
  • Son numéro ;
  • La date de validité du brevet.

Cette date peut couvrir vingt bonnes années.

Après ces vingt années, la clé tombe dans le domaine public et devient alors presque aussi aisée à reproduire que n’importe quelle clé. Idéalement, la clé brevetée elle-même doit également mentionner la date de validité du brevet.

Reproduction d’une clé brevetée

Les clés classiques peuvent être copiées avec beaucoup de facilité. Avec les clés brevetées, c’est une tout autre paire de manches ! Ainsi que dit plus haut, seul le fabricant d’une clé brevetée possède la possibilité d’en faire une copie. Mais la reproduction des clés brevetées ne s’arrête pas qu’à ce détail. Elle fait l’objet d’un encadrement des plus stricts et requiert, outre le certificat de propriété, quelques autres documents comme :

  • une pièce d’identité ;
  • une attestation de domicile ;
  • une attestation sur l’honneur.

De cette façon, toutes tentatives de fraudes peuvent être évitées.

Pour parler un peu des cylindres brevetés

Une autre façon de se protéger des intrusions illégales est l’utilisation d’un cylindre breveté. À défaut d’avoir une clé brevetée, on peut choisir de tirer parti des avantages d’un tel cylindre. Contrairement aux clés brevetées dont la durée de validité du brevet est de 20 ans, les cylindres brevetés font l’objet d’une protection illimitée dans le temps. Avec les barillets brevetés, vous êtes donc assuré d’avoir une clé dont la copie ne sera jamais réalisable que par vous. Si vous possédez un cylindre de serrure non breveté, il est important que vous soyez vigilant si votre sécurité vous importe réellement. Ainsi :

  • Assurez-vous de ne jamais laisser traîner vos clés : que ce soit chez vous ou ailleurs, cela n’est pas sans risques ;
  • Avez-vous perdu vos clés ? Pensez-vous qu’elles ont été volées ? Dans le premier cas comme dans le second, prenez la peine de faire remplacer sans délai chacun des cylindres qui correspondent aux clés qui manquent à l’appel.